Menu
Consulter mon profil Avocat.fr

La réparation de votre préjudice corporel dans les Bouches-du-Rhône

Le Cabinet POLYMNIE, Avocats au Barreau de Marseille compétents dans les Bouches-du-Rhône et dans toute la France vous conseillent et vous assistent dans toutes les étapes de la réparation de votre préjudice corporel. Que vous ayez subi un accident de la circulation, un accident du travail, ou que vous ayez été blessé par une tierce personne ou agressé vous aurez besoin d'être conseillé et assisté par un avocat pour préparer votre dossier, permettre à l'expertise amiable de vous indemniser, et défendre tous les préjudices que vous avez subis, qu'ils soient de nature patrimoniale ou corporelle. 

Vous avez peut-être eu besoin d'être assisté dans les actes de la vie courante, ou bien avez-vous dû faire appel à des assistantes maternelles pour garder vos enfants pendant votre hospitalisation ou votre convalescence.

Vous avez dû renoncer à pratiquer une activité sportive, à danser, ou à vous investir dans le bénévolat suite à votre accident : votre préjudice d'agrément aussi être indemnisé. 

Vous avez perdu confiance en vous car vous avez souffert physiquement et psychologiquement, que des cicatrices vous paraissent disgracieuses, ou parce que vous avez pris du poids suite à l'inactivité provoquée par votre accident ou aux médicaments : le pretium doloris et le préjudice esthétique aussi doivent être réparés, de même que le préjudice sexuel si votre libido a diminué du fait de vos séquelles. 

Sur le plan professionnel, vous avez dû renoncer à des primes, été évincé d'une promotion qui se dessinait, ou bien avez-vous dû subir directement les conséquences de votre accident si vous êtes auto-entrepreneur, chef d'entreprise ou profession libérale. Des redressements judiciaires viennent parfois se rajouter aux difficultés médicales sans la protection du statut du salarié et la rapidité avec laquelle votre avocat saura solliciter une provision en référé peut sauver votre activité. 

Vous pouvez nous contacter pour connaître nos conditions de prise en charge dès que la phase de négociation avec l'assurance ou avec la Sécurité sociale débute pour que nous puissions défendre l'ensemble de vos préjudices et les valoriser pour que vous puissiez retrouver la confiance et les moyens de vous soigner dignement, de mettre en place de nouveaux projets constructifs. Nos avocats vous écoutent et vous conseillent avec des médecins experts partenaires qui pourront vous assister lors des expertises médicales.

Vous avez peut-être eu besoin d'être assisté dans les actes de la vie courante, ou bien avez-vous dû faire appel à des assistantes maternelles pour garder vos enfants pendant votre hospitalisation ou votre convalescence.

Vous avez dû renoncer à pratiquer une activité sportive, à danser, ou à vous investir dans le bénévolat suite à votre accident : votre préjudice d'agrément aussi être indemnisé. 

Vous avez perdu confiance en vous car vous avez souffert physiquement, que des cicatrices vous paraissent disgracieuses, ou parce que vous avez pris du poids suite à l'inactivité provoquée par votre accident ou aux médicaments : le pretium doloris et le préjudice esthétique aussi doivent être réparés, de même que le préjudice sexuel si votre libido a diminué du fait de vos séquelles. 

Sur le plan professionnel, vous avez dû renoncer à des primes, été évincé d'une promotion qui se dessinait, ou bien avez-vous dû subir directement les conséquences de votre accident si vous êtes auto-entrepreneur, chef d'entreprise ou profession libérale. Des redressements judiciaires viennent parfois se rajouter aux difficultés médicales sans la protection du statut du salarié et la rapidité avec laquelle votre avocat saura solliciter une provision en référé peut sauver votre activité. 

Vous pouvez nous contacter pour connaître nos conditions de prise en charge dès que la phase de négociation avec l'assurance ou avec la Sécurité sociale débute pour que nous puissions défendre l'ensemble de vos préjudices et les valoriser pour que vous puissiez retrouver la confiance et les moyens de vous soigner dignement, de mettre en place de nouveaux projets constructifs. Nos avocats vous écoutent et vous conseillent avec des médecins experts partenaires qui pourront vous assister lors des expertises médicales.

Contactez-nous

.

A qui doit-ton demander une indemnisation?

Cela dépend de la personne qui a causé votre accident ou des circonstances du sinistre. Par exemple, la Loi de 1985 impose à l'assureur du véhicule terrestre à moteur ayant causé un dommage corporel à un piéton de proposer une indemnisation rapide, même si aucune faute n'a été commise par le conducteur. S'il s'agit d'un accident causé par des biens privés ( une tuile est tombée sur vous par exemple), c'est le propriétaire de l'objet qui est responsable et c'est son assurance qui devra vous indemniser. Le rôle de l'avocat est de bien vous conseiller car les délais sont parfois restreints pour déclarer le sinistre. Notre cabinet vous orientera vers la procédure la plus adaptée et saisira l'assureur, l'organisme ou la juridiction qui permettra votre indemnisation.

Combien pourrais-je percevoir ?

Chaque cas est différent mais la première question posée par nos clients est le montant de l'indemnisation qui sera perçue. Celle-ci dépend en premier lieu des résultats de l'expertise amiable ou judiciaire qui établira un chiffrage des préjudices. Par exemple, l'expert notera la douleur à 2/7, le préjudice esthétique à 3/7 etc. Le médecin expert se prononcera également sur la durée pendant laquelle vous avez eu besoin de soins, d'assistance, et pendant laquelle vous n'avez pas pu travailler. 

Enfin, le médecin expert précisera si des séquelles définitives sont à déplorer, et si l'accident a causé un préjudice professionnel irréparable. Nos avocats s'emparent de ces données pour maximiser votre indemnisation et pourront dès que le rapport d'expertise sera rendu vous donner une idée du montant de votre indemnisation. 

Qu'est-ce-que le déficit fonctionnel permanent ( DFP) ?

Le DFP ( déficit fonctionnel permanent ) chiffre votre préjudice correspondant à une incapacité définitive constatée médicalement établissant que le dommage subi a une incidence sur la victime. Il comprend désormais le préjudice moral mais aussi les atteintes aux fonctions physiologiques de la victime, la douleur permanente qu'elle ressent, la perte de la qualité de vie, ou les troubles dans les conditions d'existence qu'elle rencontre au quotidien après sa consolidation.

Ce poste de préjudice doit également réparer la perte d'autonomie personnelle que vit la victime dans ses activités journalières, ainsi que tous les déficits fonctionnels spécifiques qui demeurent même près la consolidation.

Selon la Commission européenne il s'agit de « la réduction définitive du potentiel physique, psychosensoriel, ou intellectuel résultant de l'atteinte à l'intégrité anatomo-physiologique médicalement constatable donc appréciable par un examen clinique approprié complété par l'étude des examens complémentaires produits, à laquelle s'ajoutent les phénomènes douloureux et les répercussions psychologiques, normalement liées à l'atteinte sequellaire décrite ainsi que les conséquences habituellement et objectivement liées à cette atteinte dans la vie de tous les jours ».

Le montant de votre DFP, exprimé par le médecin expert en pourcentage, est particulièrement important pour déterminer votre droit à indemnisation. 

Contactez-nous

Consultez également :

Besoin d’informations ?

Nous vous rappelons pour répondre à vos questions.

Contactez-nous